AccueilNouvellesNous exigeons justice pour Paso de la Reyna ! L’État mexicain doit adopter des mesures suffisantes pour garantir à la Communauté du Paso de la Reyna des conditions d’accès à la justice

Nous exigeons justice pour Paso de la Reyna ! L’État mexicain doit adopter des mesures suffisantes pour garantir à la Communauté du Paso de la Reyna des conditions d’accès à la justice

Mexique, 28 octobre 2022

Aux peuples indigènes du Mexique et du monde.

A la société civile en général.

Au gouvernement du Mexique.

 

Mercredi, 26 octobre, le compagnon indigène Filogonio Martínez Merino a été assassiné. Il a été commissaire Ejidal du Paso de la Reyna de 2008 à 2011 et défenseur du Río Verde pendant 15 ans contre le projet hydroélectrique Paso de la Reina et le projet Río Verde.

Filogonio était agent municipal au moment de l’assassinat des 5 défenseurs du Conseil des peuples unis pour la défense du fleuve Verde (Copudever) : Fidel Heras Cruz, Noé Robles Cruz, Raymundo Robles Riaño, Gerardo Mendoza Reyes et Jaime Jiménez Ruiz, des crimes qui ont été commis au début de l’année 2021 et qui se poursuivent en toute impunité à ce jour.

À cette époque, la communauté s’est organisée pour garantir leur sécurité, tandis que le camarade Filogonio a demandé à être inclus collectivement dans le Mécanisme de protection des défenseurs des droits de l’homme et des journalistes du ministère de l’Intérieur. Cependant, la réponse du gouvernement fédéral a été tardive, il a fallu plus d’un an pour effectuer l’analyse des risques et les mesures de protection n’ont pas été pleinement mises en œuvre.

Les organisations signataires exigent la protection effective des communautés assiégées à travers une politique publique globale à travers des actions de coordination interinstitutionnelle qui créent les conditions pour le plein exercice des droits collectifs des peuples autochtones. Les communautés doivent avoir des analyses de risques appropriées, avec des plans de protection convenus avec elles et qui sont pleinement mis en œuvre.

L’État mexicain doit adopter des mesures suffisantes pour garantir à la communauté du Paso de la Reyna des conditions d’accès à la justice. Pour eux, il faudra que le parquet assure le suivi des plaintes pénales, des plaintes publiques et des actions urgentes émises par les organisations de la société civile pour éviter l’impunité qui perpétue la situation de violence.

Nous exigeons également la bonne intégration des dossiers d’enquête qui épuisent toutes les pistes d’investigation dans chacun des cas signalés. Ces processus doivent être informés des victimes et de leurs familles par les moyens culturellement appropriés nécessaires.

Aux compañeras et compañeros du Paso de la Reyna, nous disons que vous n’êtes pas seuls, avec toute notre rage indignée, nous vous embrassons pour continuer à marcher et de tout notre cœur, nous exigeons que justice soit faite. Nous nous joignons au cri Rivers pour la vie, pas pour la mort !

Fini les meurtres de nos frères défenseurs du territoire !

Justice pour Paso de la Reyna !

Cordialement

Conseil des Peuples Unis pour la Défense du Fleuve Verde COPUDEVER

Services d’éducation alternative AC (EDUCA)https://oaxacadenuncia.org/exigimos-justicia-para-paso-de-la-reyna/