InicioComunicadoRetrait du soutien de l’ACDI au Conseil canadien de coopération internationale (CCCI)

Retrait du soutien de l’ACDI au Conseil canadien de coopération internationale (CCCI)

Texto solamente disponible en francés

Montréal, le 17 juin 2010

L’honorable Beverley Oda, C.P., députée
Ministre de la Coopération internationale
Chambre des communes
Ottawa, ON K1A 0A6
Oda.B@parl.gc.ca

Objet : Retrait du soutien de l’ACDI au Conseil canadien de coopération internationale (CCCI)

Madame la Ministre,

Nous vous écrivons pour vous faire part de notre profonde consternation et inquiétude face à la nouvelle selon laquelle le Conseil canadien pour la coopération internationale se verrait refusé son financement par l’Agence canadienne de développement international (ACDI), après plusieurs dizaines d’années de partenariat.

Tout comme nombre d’organisations de coopération internationale, le Comité pour les droits humains en Amérique latine se réfère au CCCI comme principale source d’information, d’analyse et de propositions relatives à l’aide étrangère, et en tant que porte-parole du secteur. L’apport du CCCI a été particulièrement marquant au niveau de la mobilisation des organisations de coopération internationale, à la prise de parole d’une société civile concertée et d’un rayonnement public toujours grandissant. Pour un petit organisme comme le nôtre, l’appui du CCCI, notamment grâce au Groupe d’orientation politique sur les Amériques (GOPA), a permis à ce notre travail reçoive un écho à travers le Canada.

Le Conseil s’est aussi révélé être notre aide la plus précieuse dans le dossier de la Colombie, à travers son expertise d’un haut degré et son réseau de contacts. Il a joué un rôle essentiel dans la coordination des différentes organisations à but non lucratif travaillant sur ce pays. Notre travail pour les droits humains en Colombie n’aurait pas été si important sans le soutien du Conseil et du GOPA.

Le Conseil encourage les organismes humanitaires et ceux qui œuvrent à la coopération au développement à perfectionner leurs méthodes et pratiques. L’ACDI se doit d’appuyer le remarquable travail du CCCI. Le réseautage entre organisations qu’offre la structure et les groupes de travail du CCCI permet aux organisations de grandir, partager des expériences et participe de façon significative à l’amélioration de la santé et de l’efficacité des organisations canadiennes de coopération internationale.

Nous vous demandons, Madame la Ministre, de nous assurer le renouvellement de l’appui de votre ministère et de votre gouvernement au Conseil canadien de coopération internationale, et ce, pour le bien de l’aide internationale canadienne.

Dans l’attente d’une réponse détaillée de votre part, dans laquelle vous nous partagerez les actions concrètes, accompagnées d’un échéancier, que votre gouvernement entreprendra pour remédier à la situation et redorer l’image canadienne en terme d’aide internationale, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, nos salutations distinguées.

Marie-Dominik Langlois
Coordonnatrice

MDL/mdl