Caravane 2010 : Des barrages hydroélectriques qui ne font pas l’unanimité – 2ème partie

AccueilNotre travailSolidarité en actionCaravanes solidairesCaravane 2010 : Des barrages hydroélectriques qui ne font pas l’unanimité – 2ème partie

Cette année, la Caravane solidaire, en partenariat avec Développement et Paix, s’intéresse aux impacts des méga-barrages hydroélectriques sur les droits humains en Amérique latine. À cet effet, nous invitons deux déléguéEs d’Amérique latine pour témoigner de l’expérience vécue par leur communauté et faire réfléchir le public québécois et canadien quant à des pistes d’actions pouvant être menées en solidarité avec les communautés affectées.

Des activités de sensibilisation et conférences auront lieu tant dans des institutions d’enseignement (universités, cégeps et écoles secondaires) que dans des lieux publics (tels cafés ou centres communautaires) dans plusieurs régions du Québec. Les villes et communautés visitées seront Montréal, Ottawa, Gatineau, Québec, Wendake, Betsiamites et Sept-îles afin de sensibiliser le public québécois à la problématique et de l’engager dans des pistes d’actions concrètes.

Les communautés affectées par les mégaprojets de développement au Nord comme au Sud pourront aussi développer des liens, un des objectifs de la Caravane 2010 étant de montrer les parallèles entre le développement hydroélectrique dans le Sud, et celui qui se fait dans le cadre du fameux « Plan nord » au Québec.

De plus, les déléguéEs participeront à des rencontres de concertation avec des acteurs communautaires clés (organisations syndicales, organisations de coopération internationale et députéEs) afin d’obtenir éventuellement un appui concret en développant un réseau de solidarité.

La Caravane se terminera à Montréal par un colloque interuniversitaire intitulé : Plan Nord, Plans Sud : mêmes menaces. Mines et barrages hydroélectriques dans les Amériques. Le colloque soulèvera les conflits liés au développement et les luttes pour l’autodétermination des peuples dans les Amériques. Cet événement est organisé en collaboration avec la Coalition sur les impacts socio-environnementaux des transnationales en Amérique latine, Développement et paix, la Chaire de recherche du Canada en éducation relative en environnement, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) de l’UQAM et le Réseau québécois d’échange sur les questions autochtones DIALOG. (Voir Invitation au Colloque)

Un 5 à 7 musical de solidarité clôturera la riche expérience de la Caravane, qui aura permis aux déléguéEs de rencontrer des milliers de personnes à travers le Québec.

[vc_separator color= »grey » style= » » el_width= » »]

InvitéEs

Abraham Rivera représentera le Centre de recherches économiques et politiques d’action communautaire (CIEPAC) pour la 5ème édition de la Caravane solidaire. Il accompagne les communautés autochtones au Chiapas (Mexique) dans leur processus d’autonomie et de résistance. Le CIEPAC est une organisation non gouvernementale établie au Chiapas (Mexique) qui participe aux luttes globales continentales et accompagne les communautés autochtones locales, notamment sur les thèmes du genre, de l’énergie, des mines et, surtout, de leurs droits.

Soniamara Maranho, déléguée par le Mouvement des personnes touchées par les barrages (MAB) au Brésil, qui fait partie du secteur de formation du MAB et du collectif de femmes de la Via Campesina au Brésil.

Eloy Cruz Gregorio, du Conseil des peuples unis pour la défense du Rio Verde (COPUDEVER), témoignera de la menace qui pèse sur son peuple, dont 17 000 personnes seraient déplacées par un mégabarrage au Sud du Mexique.