AccueilNouvellesLe CDHAL a-t-il été censuré lors de l’événement avec le président mexicain au Québec ?

Le CDHAL a-t-il été censuré lors de l’événement avec le président mexicain au Québec ?

Le président du Mexique, Enrique Peña Nieto est actuellement en visite officielle au Canada, où il a rencontré le lundi 27 juin, dans la ville de Québec, le Premier ministre de la province, Philippe Couillard. Le mardi 28, il s’entretiendra avec le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à Ottawa.

Philippe Couillard et Enrique Peña Nieto se sont réunis dans l’objectif de poursuivre, renforcer et accroître les partenariats économiques qui existent depuis 35 ans entre le Québec et le Mexique.

Parmi les activités qui devaient avoir lieu au Québec lors de la visite du président mexicain, on comptait le diner-conférence « Québec et Mexique : partenaires stratégiques à l’ère de la nouvelle économie », organisé par la Chambre de commerce et de l’industrie de Québec.

La question délicate et épineuse du respect des droits humains au Mexique, un pays où la violence s’est généralisée sur la quasi-totalité de son territoire par les cartels de la drogue et le système politique, ne semblait pas être au programme.

Et c’est peut-être pour cette raison que, à la dernière minute, alors qu’ils s’étaient inscrits et avait payé leurs billets d’entrée à l’événement, des membres du Comité pour les droits humains en Amérique latine, CDHAL, se sont vus annulés leurs billets d’entrée.

 

Le CDHAL déclare qu’il y a eu censure

Le CDHAL avait acheté leurs billets d’entrée le mercredi 22 juin sur le site Web de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, et avait reçu la confirmation, avec la procédure à suivre pour assister à l’événement.

Lors de la fin de semaine précédent l’évènement, Marie-Ève Marleau, coordonnatrice du CDHAL, avait reçu un appel sur son cellulaire d’une employée de la Chambre de commerce pour l’informer que, suite à un problème sur le site Internet, leurs inscriptions devaient être annulées par manque de place.

Les représentants du CDHAL ont malgré tout fait le déplacement de Montréal à Québec, mais lorsqu’ils arrivèrent à l’entrée de l’hôtel du Château Frontenac, où devait se tenir l’événement, le chemin leur a été bloqué car les noms des personnes du comité avaient été refusés.

 

Les organisateurs de l’événement affirment que non

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec affirme dans le journal Le Soleil de la ville de Québec, que ce ne sont pas pour des raisons politiques que les membres du CDHAL n’ont pas pu entrer au diner-conférence avec le président Enrique Peña Nieto.

En même temps qu’avait lieu le diner-conférence en présence du président mexicain Enrique Peña Nieto, les membres de la société civile, en solidarité avec le peuple mexicain et la cause des droits des travailleurs temporaires mexicains au Québec, manifestaient pour protester contre la visite du président mexicain.

Pablo Gómez Barrios a échangé avec Marie-Ève Marleau pour obtenir plus de détails au sujet de ce qui est arrivé. L’entrevue (en espagnol) est disponible ici.