AccueilNouvellesUn groupe de travailleurs agricoles guatémaltèques font face à une possible déportation

Un groupe de travailleurs agricoles guatémaltèques font face à une possible déportation

Quinze travailleurs agricoles provenant du Guatemala assurent qu’ils ont été trompés par l’entreprise qui les a engagés au terme de leur permis de travail, tout en assurant qu’ils ont été traités comme des esclaves à leur arrivée à la province de Québec.

Les travailleurs ont été mis sous tutelle lorsque des officiers d’immigration ont fait une descente dans une agence d’emploi de Victoriaville.

Le Centre de travailleurs immigrants (CTI) s’est prononcé quant au cas de ces 14 travailleurs agricoles, auxquels il est en train de donner tout l’appui possible. Des porte-paroles de l’organisation assurent que, quoi que les autorités du Canada ont dit que la détention a eu lieu dans le cadre d’une enquête sur les travailleurs illégaux, cette fois-ci, ce n’est pas le cas. « Ce qui est clair, c’est que les mots « illégaux » et « clandestins » sont des termes injustes et inappropriés pour décrire la condition des 14 travailleurs migrants guatémaltèques (…) Ils ont été victimes de fraude, d’arnaque et de traffic de la part de l’agence Les Progrès, située à Victoriaville », a dit Viviana Medina Velazquez, organisatrice communautaire du CTI, qui a ajouté que « ces travailleurs ont été exploités dès le début. »

Texte complet en espagnol

 

Autres nouvelles reliées

http://www.lapresse.ca/actualites/201611/22/01-5043924-travailleurs-agricoles-immigres-on-sest-fait-avoir-du-debut-a-la-fin.php

http://www.nationalobserver.com/2016/11/24/news/trudeau-government-reviewing-law-migrant-workers-treated-slaves