AccueilCommuniquéColombie : Les assassinats se poursuivent

Colombie : Les assassinats se poursuivent

Colombie : Les assassinats se poursuivent

2 mai 2009

Bruxelles, le 12 mai 2009 (CSI en ligne) : La CSI dénonce et condamne énergiquement les assassinats, en avril et en mai, de cinq militants engagés dans la cause syndicale pour améliorer la situation des travailleurs en Colombie.

Le mouvement syndical aux échelons national, régional et international se joint aux trois centrales syndicales colombiennes CUT, CGT et CTC pour dénoncer les abus incessants commis à l’encontre du mouvement syndical en Colombie, y compris les menaces, les harcèlements et la persécution véhiculés par des appels téléphoniques anonymes et les assassinats de militants et dirigeants syndicaux pour le seul fait de lutter pour les droits fondamentaux des travailleurs. Autant d’exactions qui vont à l’encontre des conventions fondamentales de l’OIT ratifiées par la Colombie.

Ces cinq nouveaux crimes contre le mouvement syndical portent à 17 le nombre de syndicalistes assassinés en 2009 et à 2711 le nombre total de militants et dirigeants syndicaux assassinés au cours de la dernière décennie. Ces assassinats remettent sérieusement en cause les nombreuses déclarations émanant de membres de l’administration colombienne alléguant d’un progrès sur le plan de la violence, des assassinats et de la persécution contre le mouvement syndical.

Dans une lettre adressée au président colombien Alvaro Uribe http://www.ituc-csi.org/IMG/pdf/mas_asesinatos_de_activistas_sindicales_ en_Colombia_-mayo2009.pdf, la CSI demande aux autorités colombiennes de procéder d’urgence et de façon concluante aux investigations nécessaires afin d’identifier les auteurs et commanditaires de ces crimes et rompre, par-là même, la chaîne d’impunité généralement associée aux meurtres de syndicalistes en Colombie.

« La CSI enverra toutes les informations pertinentes au Comité de la liberté syndicale de l’Organisation internationale du travail (OIT) dans le cadre du cas nº1787 », a dit Guy Ryder, secrétaire général de la CSI. « Une vraie justice s’impose d’urgence en Colombie ! »  "

source : http://www.legrandsoir.info/breve463.html