AccueilCommuniquéAssassinat de Jhery Rivera, defenseur autochtone pour l’environnement, lors d’un conflit sur les terres ancestrales.

Assassinat de Jhery Rivera, defenseur autochtone pour l’environnement, lors d’un conflit sur les terres ancestrales.

Le leader autochtone Jhery Rivera a été assassiné à Portrero Grande de Buenos Aires de Térraba, dans la communauté de Mano Tigre, par des propriétaires terriens lors d’une attaque sur des terres ancestrales récupérées, a dénoncé la Fédération Écologiste Costaricaine (FECON).
De sa part, le Front National des Peuples Autochtones (FRENAPI) a dénoncé “la violence raciste qui a été perpétué un nouvel assassinat” et exige à l’État/gouvernement du Costa Rica “ qu’il agisse dans le cas échéant et faire appliquer les Mesures de Précautions, établies par la Commission Interaméricaine des Droits Humains (CIDH) le 30 avril 2015 en faveur des territoires de Salitre et Térraba pour garantir la vie et la protection intégrale pour les personnes membres des deux communautés”. Depuis le dimanche 23 février, des groupes de propriétaires terriens “sont arrivés à Térraba pour intimider et attaquer les personnes autochtones des 4 nouvelles récupérations territoriales. Ces 13 familles récupérantes qui ont été témoins du racisme, a exprimé Alerta Temprana informant que les usurpateurs agissent par xénophobie envers les Peuples Autochtones et ont été témoin des stratégies préméditées des Non-Autochtones pour perpétrer des actes de dépossession et de violence couverte par l’inaction étatique”, affirme le FRENAPI.

Source communiqué
Image Indymedia Argentina