AccueilNouvellesAction urgente : Un raid met en danger la vie des membres du Front populaire pour la défense de la terre et de l’eau (FPDTA) à Puebla

Action urgente : Un raid met en danger la vie des membres du Front populaire pour la défense de la terre et de l’eau (FPDTA) à Puebla

Dans la municipalité de Juan C. Bonilla, à Puebla, la demeure de deux défenseur.e.s du territoire à Santa María Zacatepec à été perquisitionnée. Il est urgent de garantir des mesures de sécurité, car ceux/celles-ci sont membres du mécanisme de protection des défenseur.e.s des droits humains et des journalistes en raison de risques antérieurs.

Événements :

Le 5 avril 2022, la maison où se sont installés Miryam Vargas Teutle et Juan Carlos Flores Solís, membres du Front des peuples pour la défense de la terre (FPDTA) qui travaillent depuis des années à la défense des droits humains en territoire autochtone, a été perquisitionnée ; ces événements représentent un danger pour leur intégrité physique et leur vie.

Lorsqu’ils/elles sont arrivé.e.s à leur domicile, ils/elles se sont rendu.e.s compte que quelqu’un s’était introduit dans la maison :  la grille et le cadenas de la porte avait été cassés et quelques objets volés. Les deux défenseur.e.s disent qu’il y avait d’autres biens de valeur dans la demeure qui n’ont pas été emportés, donc la possibilité qu’il s’agisse d’un cambriolage ordinaire est exclue. Des objets personnels ont également été volés, comme une photo de famille dans un cadre à portrait et quelques documents ; les agresseurs ont placé un couteau de ménage sur le lit et coupé un arbre dans le jardin.

Cela s’ajoute à la série d’agressions que subit constamment le Front populaire pour la défense de la terre et de l’eau Morelos à Puebla, Tlaxcala, dans sa défense contre le projet intégral de Morelos (PIM) et pour la protection de l’eau dans la région de Cholulteca.

Jusqu’à présent, des assassinats, agressions, tortures, expulsions et répressions policières ont été documentés dans le cadre de la mise en place de ce mégaprojet.

Nous demandons aux autorités de garantir la sécurité et d’arrêter les attaques contre ceux et celles qui défendent la terre contre les projets qui affectent les communautés, et d’enquêter sur les responsables de cette agression.

Signez la pétition ici: Red Todos los derechos para todas y todos

Image: Cuartoscuro