Table-ronde: Face à la menace fasciste au Brésil

AccueilTable-ronde: Face à la menace fasciste au Brésil
Février 28, 20195:30 pm
Février 28, 201912:00 am
Face à la menace fasciste au Brésil: les mouvements sociaux en résistance

Le 1er janvier 2019, Jair Bolsonaro a pris ses fonctions comme président du Brésil, à la tête de la première puissance d’Amérique latine. Déjà durant sa campagne électorale, ses déclarations racistes, misogynes et homophobes suscitaient l’inquiétude et ont exacerbé les agressions contre les minorités et les personnes les plus marginalisées de la société.

Soutenu par le lobby surnommé « BBB », pour balles (armes à feu), bœuf (agro-business) et Bible (églises évangéliques), Bolsonaro a choisi une équipe ministérielle qui reflète les intérêts de ces secteurs : on n’a qu’à citer l’exemple de Damares Alves, aux positions anti-avortement et antiféministe, qui agit comme Ministre de Femme, de la famille et des droits humains. Aussi, dès le premier jour de son mandat, il a confié la démarcation des terres autochtones au Ministère de l’agriculture. Qu’est-ce que les décisions de Bolsonaro au cours de ses premières semaines au pouvoir nous disent sur le « nouveau Brésil » ? Déjà reconnu comme l’un des pays les plus meurtrier pour les défenseur.es des droits humains et activistes, qu’est-ce que ce cabinet, ouvertement hostile aux droits humains, laisse augurer ?

Un échange qui fera le décryptage de l’actualité et du nouveau climat politique au Brésil, et qui apportera des éclairages sur les perspectives actuelles de résistance.

PROGRAMME :

17H30 – Projection de photos d’Émile Guerra-Labelle – Artiste visuel

18h – Panel :

Témoignage-vidéo : Cristiane Julião – du peuple Pankararu et de l’organisation autochtone brésilienne APOINME

Mauricio Medina – – Journaliste, membre du Coletivo Brasil-Montréal et du Réseau de Solidarité Brésil-Canada
« Quel a été le rôle joué par les grands médias dans le cadre de l’ascension de la extrême droite au Brésil? »

André Fogliano – sémiologue, chercheur postdoctoral à l’Université Concordia
« La généalogie de la polarisation politique au Brésil »

Kelly Russo – PhD.en Éducation, Professeure Agrégée de l’Université de l »État de Rio de Janeiro (UERJ)
« Éducation et démocratie au Brésil: la (ré)existence du mouvement des enseignants  »

Devlin Kuyek – chercheur de l’organisation GRAIN
« Le fonds de pension du Canada et l’accaparement de terres au Brésil »

Modératrice : Rosa Peralta – membre du Coletivo Brasil-Montréal et du Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL)

Traduction anglais-français disponible

Événement Facebook