AccueilCommuniquéPour l’eau et la vie, nous rejetons les annonces minières et nous exigeons le traitement et l’approbation de l’Initiative populaire

Pour l’eau et la vie, nous rejetons les annonces minières et nous exigeons le traitement et l’approbation de l’Initiative populaire

Source : No a la mina

Les assemblées de la province faisant partie de l’Union des Assemblées Citoyennes de Chubut UACCh, dénoncent et répudient les agressions permanentes des entreprises minières et des gouvernements qui annoncent l’exploitation imminente de gisements minéraux sur notre territoire. La population de Chubut rejette complètement depuis des années l’activité minière à grande échelle et demande que les discours sur la «priorité pour les soins de l’eau contre les mines» se traduisent par des actes législatifs, amenant ainsi le traitement et l’approbation du projet de loi présenté par l’Initiative populaire réclamant que l’exploitation minière de métaux et de radioactifs soit empêchée à toutes ses étapes et sous toutes ses formes.

Hier, à Buenos Aires, le président Mauricio Macri a accueilli avec enthousiasme le titulaire de l’industrie minière canadienne Pan American Silver, Ross Beaty, qui annonçait joyeusement un investissement de 1 000 millions de dollars pour le développement du mégaprojet minier d’argent et de plomb ‘Navidad’ sur le plateau de Chubut.

En ce qui concerne cette entreprise, son président, les minéraux et les projets de Navidad, nous avons dit que:
• C’est un mensonge que le projet est prêt. Le gisement est exploré depuis plus de dix ans et il n’y a toujours pas d’étude indépendante connue des eaux souterraines.
• C’est un mensonge que l’exploitation envisagée ne soit pas un mégaprojet minier alors qu’on parle déjà d’environ 18 000 tonnes de roche à traiter quotidiennement. La même transnationale exploite le gisement Manantial Espejo à Santa Cruz et traite 1 000 tonnes par jour.
• C’est un mensonge que le financement « est maintenant là ». D’autres mégaprojets miniers comme Pascua Lama et Potasio Rio Colorado « l’ont aussi déjà été ».
• Les dispositions par la Convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail – OIT, n’ont pas été respectées concernant la consultation et le consentement libre, préalable et éclairé des communautés des Premières Nations qui habitent ancestralement le territoire du plateau central au nord, où la présence de Pan American Silver est illégale sur le territoire.
• Le projet consommera plus d’énergie et générera plus de déchets que toutes les villes de la province mises ensemble.
• Les prix des métaux comme l’argent sont plus volatils que jamais et le plomb est un poison de peu de valeur économique dont l’utilisation baisse de plus en plus dans le monde entier. Il est préférable d’utiliser l’eau pour assurer la souveraineté alimentaire des générations futures.
• Ross Beaty est un menteur international et lui comme son entreprise Magma Energie ont été rejetés en Islande il y a quelques années alors qu’ils proposaient des investissements énergétiques dans ce pays.

De plus, la législature de Chubut a une dette envers le peuple. En effet, celle-ci souille le système démocratique et la Constitution de la province car elle n’a jamais traité le projet de loi soutenu par plus de treize mille signatures par des assemblées dans toute la province et présenté par le mécanisme constitutionnel de l’Initiative populaire.

Lors de la séance du 25 novembre 2014 -date limite constitutionnelle et avec l’interférence sans équivoque des entrepreneurs miniers – une loi fut sanctionnée permettant ainsi l’exploitation minière sans même une lecture du projet de loi initialement présenté et pourtant porté par un énorme effort organisationnel populaire de la part des assemblées environnementales.

Se basant sur de douloureuses expériences ailleurs en Argentine et à l’étranger, la population sait que l’exploitation minière ruine les sources d’eau et détruit les économies régionales. Face à cette situation, les citoyens et citoyennes et membres des Premières Nations font preuve de défense permanente du territoire contre les entreprises étrangères et locales qui veulent raser les biens naturels des chubutiens et chubutiennes.

Nous exigeons un modèle productif qui préserve la vie, qui bénéficie réellement aux communautés et qui bannit la capitulation, le pillage et la pollution.

Nous convoquons tous les résidents et résidentes de Chubut à renforcer l’information, la diffusion et la mobilisation.

Nous exigeons le traitement et l’approbation du projet de loi soumis par l’Initiative populaire!

Le plateau n’est pas une zone de sacrifice!
Ils ne passeront pas!

Toute l’information sur l’Initiative populaire visant à interdire la méga-exploitation minière à Chubut:

Site Web de l’Initiative Populaire (en espagnol)

Facebook Initiative populaire Chubut (en espagnol)

Site Web de l’Assemblée des Voisins auto-organisés de Esquel (en espagnol)