AccueilCommuniquéGuatemala : Nous rejetons fermement le féminicide et la misogynie au Guatemala

Guatemala : Nous rejetons fermement le féminicide et la misogynie au Guatemala

Les organisations de solidarité avec le Guatemala au Canada condamnent avec une profonde indignation le fait que l’État du Guatemala tolère l’impunité face au féminicide et à la misogynie auxquels les femmes sont confrontées dans leur vie quotidienne. Les faits suivants en sont la preuve :

8/3/2017: 41 jeunes filles tuées, 15 jeunes filles survivantes gravement blessées dans “Hogar Seguro Virgen de la Asunción (HSVA)”. Les mères des jeunes filles s’organisent pour demander justice. 6/6/2018: Gloria Pérez (mère de la fille Iris Yodenis León Pérez, victime du massacre de l’HSVA), son mari et sa fille furent violemment assassinés à Sayaxché, Petén. 8/3/2019: Raid aux bureaux de “l’Alianza Política del Sector de Mujeres” et vol de documents et matériel de travail. 12/9/2019 y 28/11/2020: Destruction de l’autel à la mémoire des filles de l’HSVA sur la place de la Constitución dans la Ville du Guatemala. 21/2/2021: María Elizabeth Ramírez (mère de Wendy Anahí Vividor Ramírez, victime du massacre de la HSVA), violemment assassinée à Esquipulas, Chiquimula. 21/3/2021- aujourd’hui : menaces de mort et persécution d’Elsa Siquín (mère de l’une des 56 victimes du massacre de la HSVA) et de ses trois enfants.

Ces événements font partie d’une stratégie visant à réduire au silence les femmes et les filles qui défendent leurs droits. Il existe de nombreux autres cas de féminicides et de misogynie qui se produisent quotidiennement au Guatemala, comme la disparition de femmes. En fait, le délit le plus signalé au ministère Public au Guatemala est la violence à l’égard des femmes. En 2020, le MP a enregistré 58 428 femmes victimes de violences, 8257 filles et adolescentes victimes d’abus, 7732 victimes de viols, 3975 victimes d’agressions sexuelles, 451 femmes victimes de féminicide et de mort violente, en moyenne quatre femmes disparaissent par jour.

Compte tenu des faits ci-dessus, nous demandons :

Aux organisations et aux individus de la communauté nationale et internationale de se joindre à cette campagne de dénonciation et exiger la protection et la sécurité des filles, des femmes et des familles en envoyant leurs messages aux adresses figurant dans la liste ci-dessous.

Aux États solidaires avec les luttes des femmes, d’assurer leur protection et faciliter leur déplacement vers des espaces plus sûrs.

Aux entités correspondantes, d’enquêter sur les menaces dirigées contre Elsa Siquín et ses trois enfants, à garantir leur sécurité et leur intégrité.

Nous demandons à l’État du Guatemala de protéger la vie des femmes et des filles, d’améliorer et de mettre en œuvre des protocoles et des politiques de prévention et de traitement de la violence à l’égard des femmes, de protection de la vie des femmes et de recherche des femmes disparues. Nous exigeons que l’État du Guatemala respecte les lois, les conventions et les traités nationaux et internationaux en faveur des filles et des femmes.

Nous exprimons notre plein soutien aux organisations qui œuvrent pour la défense des droits des femmes et des filles et contre le féminicide.

PLUS DE FÉMINICIDES ET DE MISOGYNIE AU GUATEMALA!

Mai 2021
Bureau du procureur général : Procureur général Consuelo Porras, Secrétaire privée Claudia Arrecis: carrecis@mp.gob.gt

Assistantes Caroll Del Cid codelcid@mp.gob.gt, et Erika Yomara Rodríguez del Cid erodriguezd@mp.gob.gt, Procureur de la section féminicide Beronica De León: bdeleon@mp.gob.gt, Assistante Karina Ventura : lkventura23@gmail.com, Procurateur aux Droits Humains Jordán Rodas jrodas@pdh.org.gt, Ambassade du Guatemala au Canada : embassy1@embaguate-canada.com, Tous pour Guatemala info@todosporGuatemala.net, Plateforme Canada: plataformacanada@gmail.com

Source photo : Prensa Comunitaria