Solidarity with the Wet'suwet'en

AccueilSolidarity with the Wet’suwet’en
Janvier 8, 201910:30 am
Janvier 8, 201912:30 pm

Une journée d’action est prévue le mardi 8 janvier au niveau international en solidarité avec la nation Wet’suwet’en.

Le territoire Wet’suwet’en est gravement alarmé. Coastal GasLink Pipeline a déposé une injonction et un avis de poursuite légale au niveau civil prétendant des dommages financiers pour « occupation, obstruction, bloquage, empêcher physiquement et en allongeant les délais d’accès » contre le campement Unist’ot’en sur leur propre territoire non-cédé. Suite au dépôt de l’injonction en décembre, la GRC s’est mobilisée pour forcer l’entrée de Coastal GasLink (contractée par TransCanada) sur le territoire, sans le consentement de la nation Wet’suwet’en. Le 5 janvier des agents de liaison de la police des premières nations de la GRC (RCMP aboriginal police liaison) ont rencontré les chef-fes wet’suwet’en héréditaires pour indiquer que des tactiques de forces seraient déployées pour agir de manière ciblée et avec force pour déplacer les wet’suwet’en de leur territoire.

Il est demandé par les personnes concernées que l’on prenne action contre le gouvernement provincial de Colombie-Britannique, le gouvernement fédéral du Canada et les consulats canadiens à l’étranger.

(* La partie ci-dessous est une traduction libre, si vous souhaitez l’améliorer, merci de nous contacter, nous rectifierons les erreurs).

Nous demandons que les gouvernements provinciaux et fédéraux respectent leurs responsabilités face à la déclaration des nations unies sur les droits des peuples autochtones et Anuc niwh’it’en (loi Wet’suwet’en).

Le point d’accès Wet’suwet’en du territoire Gidimt’en tiennent des actions pacifiques comme peuples souverains sur leurs territoires et demandent que les actions de solidarité soient conduites pacifiquement dans le respect des lois traditionnelles d’autres nations autochtones.

La création du poste de contrôle de Gidimt’en a été annoncée dans la salle des célébrations de Wet’suwet’en (Wet’suwet’en feast hall), avec le soutien de tou-te-s les chef-e-s présent-e-s. En vertu de «Anuc niwh» (loi Wet’suwet’en), les cinq clans des Wet’suwet’en se sont unanimement opposés à toutes les propositions de pipeline. Les avocats de TransCanada ont soutenu que les Unist’ot’en sont essentiellement un groupe de voyous qui ne revendiquent pas légitimement le titre ancestral. L’intervention de Gidimt’en montre que le camp de Unist’ot’en n’est pas isolé et que les chef-e-s héréditaires de tous les clans sont prêt-es à faire respecter la loi Wet’suwet’en en refusant l’accès à Coastal GasLink.

Le Canada sait que ses propres actions sont illégales. Les Wet’suwet’en se sont battu-e-s pendant de nombreuses années dans l’affaire Delgamuukw-Gisday’wa pour que leur souveraineté soit reconnue et affirmée par le droit canadien. En 1997, la Cour suprême du Canada a statué que les Wet’suwet’en, représenté-e-s par leurs chef-fe-s héréditaires, n’avaient pas cédé leurs droits sur 22 000 km2 du nord de la Colombie-Britannique. Sachant qu’un litige supplémentaire coûterait trop cher aux demandeur-ses autochtones (et que la construction d’un pipeline pourrait être achevée avant que toute question juridique importante puisse être résolue), TransCanada et les gouvernements provincial et fédéral enfreignent ouvertement cette décision historique.

Les 22 000 km2 du territoire Wet’suwet’en sont divisés en 5 clans et 13 groupes (house groups). Les clans et groupes administrent l’utilisation de leur territoire. Le camp Unist’ot’en est situé sur le territoire Gilsteyu Dark House et les « administrateurs-trices » de ce territoire est le groupe connu comme Unist’ot’en. Du pont à Widzin Kwa situé à 66 km jusqu’au pont qui passe à 44 KM, c’est le territoire Gitdimt’en. Aucun clan ne peut prendre de décision sur les territoires de d’autres clans, ce serait contre la loi Wet’suwet’en.

Événement Facebook: https://www.facebook.com/events/526787321064482/

Pour les principes qui guident les actions de soutien et la fiche informative sur le point d’accès Gidimt’en Access Point, visitez: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=225163691762758&id=212798726332588

Pour les dons pour le point d’accès Gidimt’en: https://www.gofundme.com/gitdumt039en-access-point

Pour les dons pour les fonds légaux de Unist’ot’en: https://actionnetwork.org/fundraising/unistoten-camp-legal-fund

Plus d’info: https://unistoten.camp/

 


 

International Solidarity with Wet’suwet’en

The creation of the Gidimt’en Checkpoint was announced in the Wet’suwet’en feast hall, with the support of all chiefs present. Under ‘Anuc niwh’it’en (Wet’suwet’en law) all five clans of the Wet’suwet’en have unanimously opposed all pipeline proposals. TransCanada lawyers have argued that the Unist’ot’en are essentially a rogue group without a rightful claim to Aboriginal title. The Gidimt’en intervention shows that the Unist’ot’en Camp are not alone, and that the hereditary chiefs of all clans are prepared to uphold Wet’suwet’en law in refusing Coastal GasLink access.

Canada knows that its own actions are illegal. The Wet’suwet’en fought for many years in the Delgamuukw-Gisday’wa court case to have their sovereignty recognized and affirmed by Canadian law. In 1997, the Supreme Court of Canada ruled that the Wet’suwet’en people, as represented by their hereditary leaders, had not given up rights and title to 22,000km2 of Northern British Columbia. Knowing that further litigation would be prohibitively expensive to Indigenous plaintiffs (and that pipeline construction could be completed before any significant legal issues could be further resolved) TransCanada and the provincial and federal governments are openly violating this landmark ruling.

The 22,000 sq km of Wet’suwet’en Territory is divided into five clans and 13 house groups. Each clan/house group manages the use of their own territory. Unist’ot’en homestead sits on Gilsteyu Dark House Territory and manager of this territory is house group better known as Unist’ot’en. From the Widzin Kwa bridge at 66 km passing the bridge going down to 44 KM it becomes Gitdumt’en Territory. No Clan can make decisions regarding another Clans Territory; that would be against Wet’suwet’en Law.

Facebook Event: https://www.facebook.com/events/526787321064482/ 

For guiding principals on how to support, and a fact sheet on the Gidimt’en Access Point, visit: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=225163691762758&id=212798726332588

Donate to Gidimt’en Access Point: https://www.gofundme.com/gitdumt039en-access-point

Donate to Unist’ot’en Legal Fund: https://actionnetwork.org/fundraising/unistoten-camp-legal-fund