Lancement de l'expo-photo « Les barrages : pourquoi et pour qui » et du documentaire « Rivières pour la Vie : mobilisation contre le barrage El Zapotillo »

AccueilLancement de l’expo-photo « Les barrages : pourquoi et pour qui » et du documentaire « Rivières pour la Vie : mobilisation contre le barrage El Zapotillo »

 

L’idée de l’exposition photos a vu le jour suite à la participation d’une délégation québécoise organisée  par  le  CDHAL à la 3e Rencontre internationale des personnes  affectées par les barrages et leurs alliéEs, qui a eu lieu du 1er au 7 octobre 2010 à Temacapulín, un des trois villages qui seraient inondés suite à la construction du barrage El Zapotillo, dans l’état de Jalisco, au Mexique. Les photos reflètent les regards des déléguéEs posés sur Temaca, communauté devenue un symbole de la lutte pour la défense des droits humains, des rivières et de l’environnement : tant à l’échelle nationale qu’internationale, un important processus de résistance surgit des populations affectées par la construction des barrages. Les différents mouvements résistent  contre ces mégaprojets de développement desquels découlent de nombreux impacts socio-environnementaux néfastes.
L’exposition sera accompagnée d’une projection documentaire « Rivières pour la Vie : mobilisation contre le barrage El Zapotillo» et d’une discussion avec les membres de la délégation portant sur le mouvement international de résistance contre la construction des mégaprojets de barrages et les impacts socio-environnementaux qui en découlent. La présentation est organisée en collaboration avec le Comité UQAM Amérique latine (CUAL).
Cette présentation a lieu dans le cadre de la 2e Édition du colloque « Plan Nord, plans Sud : Mobilisation Nord-Sud. Mines, barrages et gaz de schiste».
Les mégaprojets de développement comme les projets miniers, gaziers et les barrages obéissent aux politiques économiques néolibérales, alors que les retombées ne bénéficient généralement pas aux populations locales.
L’exploitation à outrance des ressources naturelles par les entreprises occasionne d’importantes conséquences pour les communautés autochtones et paysannes tant au Sud du continent qu’au Nord.
Devant le type de développement en vigueur, cette 2ème édition aborde la problématique de façon à explorer des pistes de solutions et des stratégies d’actions concrètes afin d’envisager des alternatives en solidarité avec les mouvements sociaux et communautés en résistance.
Une invitation du Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), de l’Entraide missionnaire et de la Coalition sur les impacts socio-environnementaux des transnationales en Amérique latine, de Développement et paix, de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative en environnement, de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) de l’UQAM et du Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones (DIALOG).

Vous trouverez le programme préliminaire et la fiche d’inscription du colloque au bas du message. Réservez dès maintenant par courriel à: info@cdhal.orgou par la poste. Inscription le jour même selon les places restantes.
Pour plus d’information, contactez :

Anouk Nadeau-Farley
Chargée de projet- Campagne des barrages qui ne font pas l’unanimité
Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL)
caravane@cdhal.org