Au-delà des frontières : luttes des femmes, libérons nos corps, notre Terre et nos territoires

AccueilAu-delà des frontières : luttes des femmes, libérons nos corps, notre Terre et nos territoires
Date:  Lundi, 28 Septembre 2015 – 6:00pm9:15pm

Dans le cadre des actions de la Marche mondiale des femmes (MMF) qui se déroulent du 23 septembre au 17 octobre 2015, sous le thème Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires, des groupes membres de la MMF au Québec vous proposent une soirée publique sur le thème des résistances des femmes. Des militantes, autochtones et allochtones, venant d’Amérique latine (Honduras, Mexique et Colombie), d’Asie (Philippines) ou vivant au Québec, mettront de l’avant les luttes portées par les femmes d’ici et d’ailleurs, pour défendre leurs corps, leur Terre et leurs territoires dans des contextes marqués par la colonisation, l’exploitation des ressources naturelles et la militarisation. Cette soirée aura lieu dans le cadre de la tournée de la Caravane des résistances et solidarités féministes et permettra d’établir des liens entre les luttes portées par des femmes autochtones, des femmes à l’international et celles présentement en action partout au Québec pour la 4ème Action internationale de la MMF.

Déroulement de la soirée

18h00: Ouverture
18h30: Volet 1. Nos corps sont des territoires occupés

* Viviane Michel, Femmes autochtones du Québec
* Neesa Medina, Centre de droits des femmes, Honduras
* Martine Eloy, Collectif Échec à la Guerre

19h30: Pause (breuvages et collations disponibles)

19h45: Volet 2. Nos corps résistent pour défendre notre Terre et nos territoires

* Esperanza Salazar, Bios Iguana, Colima, Mexique
* Agnes Calgo, Collectif des Femmes de diverses origines

21h00: Action de résistance, Mur de femmes contre les oléoducs

Organisé par la Coordination québécoise de la Marche mondiale des femmes (CQMMF), la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Femmes autochtones au Québec (FAQ), le Projet Accompagnement Solidarité Colombie (PASC), le Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), Femmes de diverses origines

Appuyé par le Groupe de recherche sur les espaces publics et innovations politiques de l’UQAM et la Fondation Solstice

Traduction simultanée français-espagnol