Arrêtez les poursuites! L'affaire OceanaGold ou comment des tribunaux internationaux peu connus menacent les droits des peuples

AccueilArrêtez les poursuites! L’affaire OceanaGold ou comment des tribunaux internationaux peu connus menacent les droits des peuples
Soirée publique

Avec les invitéEs:

YANIRA CORTEZ
Procureure adjointe à l’environnement pour le bureau salvadorien de l’Ombudsman pour les droits humains. Depuis 2004, son travail se concentre sur les questions environnementales, notamment sur l’exploitation minière, l’eau et les droits humains.

MARCOS GALVEZ
Président de l’exécutif national de l’Association pour le développement du Salvador (CRIPDES) et membre fondateur de la Table ronde nationale contre les mines au Salvador

NATHALIE GUAY
Adjointe à l’exécutif de la CSN, responsable des relations internationales et membre du comité de coordination du Réseau québécois sur l’Intégration continentale (RQIC)

DOMINIQUE NEUMAN
Avocat en droit administratif, en droit de l’énergie et de l’environnement

Depuis 5 ans, l’entreprise canado-australienne OceanaGold (Pacific Rim) poursuit avec acharnement le Salvador au motif de ne pas lui avoir octroyé le permis nécessaire pour exploiter une mine d’or. Cette poursuite de plus de 300 millions de dollars offre des leçons importantes sur la façon dont les accords d’investissement internationaux privilégient les intérêts des entreprises au détriment des intérêts démocratiques, de l’autodétermination des peuples, de la santé et l’environnement.

Ces poursuites sont réalisées en vertu de dispositions de protection des investissements étrangers similaires à celles se retrouvant dans des milliers d’accords comme l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) ou le projet d’Accord de partenariat transpacifique (TPP), ainsi que dans l’Accord économique et commercial global avec l’Union européenne (AÉCG). Ces mécanismes obscurs de règlement des différends menacent les droits des peuples à travers la planète.

Organisations qui appuient la délégation:

Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Alternatives, Coalition québécoise sur les impacts socio-environnementaux des transnationales en Amérique latine (QUISETAL), Comité pour les droits humains en Amérique latine (CDHAL), Common Frontiers, Conseil des Canadiens, Église Unie du Canada, L’Entraide missionnaire, Mining Injustice Solidarity Network – Toronto, Mines Alertes Canada, Oxfam Canada, Oxfam Québec, Réseau québécois sur l’Intégration continentale (RQIC), SalvAide, Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Syndicat des Métallos