InicioAcción urgenteApoyemos la comunidad de Kitcisakik en Quebec

Apoyemos la comunidad de Kitcisakik en Quebec

Este artículo sólo está disponible en francés.

Signez la pétition d’appui au projet Wanaki

Le gouvernement canadien et ses membres ont présenté des excuses publiques aux survivants des pensionnats indiens. Le chef de Kitcisakik, James (Jimmy) Papatie, a déclaré vivre avec les fantômes du passé, alors qu’il a vécu dans les pensionnats indiens durant son enfance. Entre ses murs, il a vécu l’enfer. Aujourd’hui, Chef de sa communauté, il se bat pour avoir l’appui du gouvernement. Et espère enfin pouvoir avoir accès aux diverses ressources: électricité, eau courante et autres. Cependant, le plus important pour lui, c’est de faire ériger une école. La douleur du passé vient le hanter lorsqu’il voit que leurs enfants doivent quitter le village pour s’instruire.

Kitcisakik est l’un des villages autochtones les plus pauvres au Canada.

Étape à suivre:

  1. Vous n’avez qu’à lire le texte qui suit et cliquer sur le lien en bas.
  2. Dans la nouvelle page, vous n’avez qu’à suivre les instruction: inscrire votre nom de famille, courriel, etc.
  3. Un courriel vous sera retourné pour valider votre signature. En tant que membres des Premières Nations, nous devons se lever et dénoncer cette injustice. Aidons la communauté algonquine dans cette bataille pour accéder à des conditions de vie meilleures. Faites seulement un copier-coller à vos contacts. Il ne vous arrivera absolument rien, si ce n’est que d’avoir la conscience tranquille! N’oubliez pas «COPIER-COLLER» car le contenu est trop lourd. Merci et bonne journée!

Appuyez la communauté algonquine de Kitcisakik

La communauté de Kitcisakik est située dans la réserve faunique La Vérendrye. Les Anicinapek de Kitcisakik – dont parle Le peuple invisible – refusent les contraintes liées au système des réserves et vivent sans statut légal. Ils n’ont pas accès à l’eau courante ni à l’électricité. Les enfants, à partir de la 2e année, doivent quitter la communauté du dimanche au vendredi soir pour avoir accès à l’école. Depuis 2002, la communauté propose aux gouvernements un projet visant à leur procurer de meilleures conditions de vie: Wanaki (paix).

Il s’agit de construire et de cogérer un nouveau village conçu par la communauté, bâti sur les principes de la durabilité, de l’harmonie et de la valorisation de la culture anicinape. Même si le ministère canadien des Affaires indiennes a proposé un protocole de partenariat en vue de la construction du nouveau village, que le gouvernement du Québec a offert une terre publique pour sa construction, que la Conférence régionale des élus d’Abitibi-Témiscamingue lui a donné son appui, des réponses concrètes de la part des gouvernements provincial et fédéral se font toujours attendre. Le projet Wanaki demeure irréalisé et les citoyen-nes de Kitcisakik continuent de vivre dans des conditions inacceptables. Signez la pétition d’appui au projet Wanaki initiée par le Comité pour les droits humains en Amérique latine.

Signez la pétition ici.