AccueilCommuniquéDu Canada, lettre à la présidente Bachelet en solidarité avec le peuple Mapuche

Du Canada, lettre à la présidente Bachelet en solidarité avec le peuple Mapuche

Madame Michelle Bachelet Jeria
Présidente du Chili
Santiago

Objet : Face à la grève de la faim des prisonniers mapuche et aux opérations policières dans la région de l’Araucanie

Madame la Présidente,

Des chilien-ne-s résidant à Montréal (Québec, Canada) et des organisations chiliennes et canadiennes manifestons notre profonde préoccupation quant à l’absence de réponse de votre gouvernement face à la situation critique des prisonniers mapuche Alfredo Tralcal, Ariel Alexis, Pablo Ivan et Benito Trangol, en grève de la faim depuis plus de cent jours dans la prison de Temuco. De plus, nous dénonçons de façon catégorique la violente et brutale répression exercée durant la fin de semaine passée dans le cadre de l’opération policière dans la région de l’Araucanie (Wallmapu).

Nous adhérons pleinement à la déclaration publique émise par la Coordination d’organisations de droits humains de la région de l’Araucanie : Face aux événements violents de répression et de criminalisation vécus dans les derniers jours au Wallmapu, qui stipule comme suit :

Nous condamnons catégoriquement l’opération policière surnommée « Opération Ouragan » qui s’est soldée par la détention des dirigeants et des autorités traditionnelles mapuche : Rodrigo Huenchullan Cayul, Jaime Huenchullan Cayul, Martín Damián Curiche Curiqueo, Héctor Llaitul Cartillanca, Ernesto Llaitul Pezoa, Claudio Leiva Rivera, Machi Fidel Tranamil Nahuel et David Eduardo Cid Aedo. Il nous semble extrêmement préoccupant que ces détentions aient été réalisées suite à des “ordres verbales”, sans informer les prisonniers du motif de leur détention, ce qui représente pour nous une violation au principe de procédure régulière et la relance de pratiques propres à une dictature, lesquelles nous pensions erradiquées de notre pays. De plus, nous dénonçons de manière catégorique les actes répressifs et violents des forces policières dans la réalisation de cette opération.

Nous manifestons notre profonde préoccupation en ce qui a trait à la forme dont se déroule les enquêtes de la part du Ministère Public. Celles-ci, en coordination avec la police et le gouvernement, mènent une véritable « chasse aux sorcières » contre tous les dirigeants mapuche qui ont participé à des processus de revendication territoriale. Il nous semble aberrant que les seules preuves appuyant ces processus d’enquête soient les réseaux sociaux et de communication (des applications comme Whatsapp et Telegram) trouvés sur des cellulaires anonymes.

Nous condamnons l’utilisation réitérée de la loi Antiterroriste par le Ministère Public, dans les cas où des personnes mapuche sont accusées, considérant que cette législation d’exception porte atteinte à la Procédure régulière et par conséquent, aux droits humains, tel qu’établi par la Cour interaméricaine de droits humains dans le cas Norin Catriman v/s Chile où l’État chilien a été condamné pour violation des droits fondamentaux garantis par la Convention américaine de droits humains.

Nous réitérons notre préoccupation quant à l’insensibilité et à l’absence de réponse du Gouvernement face à la grève de la faim maintenue depuis 111 jours par les prisonniers mapuche Alfredo Tralcal, Ariel Trangol, Benito Trangol y Pablo Trangol, accusés d’incendie criminel à caratère terroriste, dans le contexte du dénommé “Cas Églises”. Le Gouvernement a publiquement manifesté qu’il ne retirerait pas les poursuites sous la loi Antiterroriste présentées contre les accusés, sans prendre en considération les conséquences que cela pourrait avoir sur l’intégrité physique et la vie des personnes qui se trouvent en grève de la faim. Nous rappelons que dans le contexte de la grève de la faim de 2010, durant le gouvernement du Président Sebastian Piñera, le Ministre de l’Intérieur s’est retiré des poursuites sous la loi Antiterroriste contre ceux qui se trouvaient en grève à ce moment-là, ce qui avait donné le signal de la fin à la grève. Si un gouvernement conservateur et de doite a pu accomplir ce geste, pourquoi un gouvernement socialdémocrate et progressiste comme celui de la Présidente Bachelet ne pourrait pas le faire? Il est important de mentionner que tous les accusés impliqués dans la grève de la faim de 2010 ont été acquittés suite aux procès tenus contre eux.

Nous appelons le gouvernement et les autres instances de l’État à développer un dialogue intégral et profond avec le Peuple Mapuche, à travers une reconnaissance guidée par une approche fondée sur les droits, et que par ce dialogue une réponse soit enfin donnée à toutes les revendications légitimes du Peuple Mapuche, afin d’avancer vers une paix sociale dans le Wallmapu.

Nous adhérons à l’appel de cette déclaration qui vous est adressée ainsi qu’à votre gouvernement, et vous demandons d’initier de façon urgente un processus de solution politique ainsi qu’une négociation pour mettre fin à ce grave conflit. Il est inadmissible que l’État chilien continue d’ignorer les légitimes revendications des peuples originaires, faisant ainsi fi de leurs droits ancestraux. Le Chili a aujourd’hui le devoir moral et éthique de mettre fin à l’exclusion et à la discrimination subies par le peuple Mapuche ainsi qu’à la politique répressive qui lui a été imposée systématiquement. Nous vous demandons donc d’assumer cet engagement par le biais d’un processus politique de dialogue, conformément à votre récent discours qui a été reconnu par la communauté internationale et dans lequel vous demandiez pardon au Peuple Mapuche pour les erreurs et les horreurs commises par l’État à travers sa relation avec ce peuple.

 

cc. Padre Felipe Berríos
Mario Fernández Baeza, Ministro del Interior
Andrés Zaldívar Larraín , Presidente del Senado
Fidel Espinoza Sandoval,Presidente de la Cámara de Diputados
Coordinación de organizaciones de derechos humanos región de La Araucanía
Candidatos presidenciales
Alejandro Guillier Álvarez
Alejandro Navarro Brain
Beatriz Sánchez Muñoz
Carolina Goic Boroevic
Eduardo Artés Brichetti
José Antonio Kast
Marco Enríquez-Ominami
Sebastián Piñera Echenique

 

SIGNATAIRES
Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche (Montréal, Canada)
Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche (Edmonton, Canada)
Calgary Mapuche Support Committee
Alberta Mapuche Support Group
Cercle des Premières Nations de l’Université du Québec à Montréal
Terres en Vues, Société pour la diffusion de la culture autochtone (Montréal)
Comité pour les droits humains en Amérique latine – Montréal (CDHAL)
Comité Chileno por los Derechos Humanos (Montreal)
Artistes pour la paix
Comité de Solidaridad Carlota Van Schouwen (Montréal)
Red de Investigadores Chilenos en Canadá (REDICEC)
Common Frontiers Canada
Comité UQÀM-Amérique latine, Université du Québec à Montréal
Comité international, Union paysanne
Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes-STTP
Collectif opposé à la brutalité policière (COBP) (Montréal)
Convergence des luttes anticapitalistes-CLAC (MontréaL)
Centre des femmes d’ici et d’ailleurs (Montréal)

Adriana Pozos Barcelata, Msc., Candidata al Doctorado de ciencia politica, Université du Québec à Montréal
Alejandra Cifuentes, Pianiste
Amaya Klune, PhD., Professeure retraitée, École supérieure de théâtre, Université du Québec à Montréal
André Jacob, PhD., Professeur retraité, École de travail social, Chercheur associé, Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté, Université du Québec à Montréal
Armando Navarrete, Montreal
Ashley Mosque, Calgary, Alberta
Barbara Bader, PhD., Titulaire de la Chaire de leadership en enseignement des sciences et développement durable, Professeure, Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage, Université Laval
Bob Hawksworth, Calgary
Camila Gordillo, Lic., Candidate à la maîtrise en sciences de l’environnement, Université du Québec à Montréal
Carole Lévesque, PhD., Directrice, DIALOG-Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones, Professeure, Centre – Urbanisation Culture Société, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
Carole Marcoux, Msc., Conseillère pédagogique en environnement, Bureau des services éducatifs complémentaires, Commission scolaire de Montréal
Carolina Echeverria, Artista Visual y Activista Política, Directora Artística, Galérie Métèque y Colectivo Native-Immigrant
Claudia Montano Suárez, Msc., Candidata al Doctorado en ciencias ambientales, Université du Québec à Montréal
Cowboy Smithx, Piikani Nation and Kainai Nation, Alberta
Danielle Richard, Calgary
Danni Black, Treaty 7, Calgary
Dwight Farahat, Calgary
Emy Ulloa, Calgary
Emilio Orellana-Côté, Organisateur d’événements culturels, Locuteur de radio
Félix Lebrun-Paré, Msc. Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement (Centr’ERE), Université du Québec à Montréal
Fernanda Soler, Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche (Montreal)
Francis Dupuis-Déri, PhD. Professeur, Département de science politique, Institut de recherches et d’études féministes (IREF), Université du Québec à Montréal
Gisela Frías PhD, Profesora, Geografía, Dawson College, Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche (Montreal)
Grace Kohut, Calgary
Hugue Asselin, M.Sc., Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement (Centr’ERE), Université du Québec à Montréal
Isabel Orellana,PhD., Professeure, Département de didactique, Chercheure, Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à la citoyenneté (Centr’ERE), Université du Québec à Montréal
Janni Belgun, Calgary
José Arias Bustamante, Coordinador, Red de Investigadores Chilenos en Canadá (REDICEC)
José del Pozo, PhD.,Professeur, Département d’histoire, Université du Québec à Montréal
Kari Ann Geiz, Liniisti, Calgary
Kevin Jesuino, Calgary
Laurence Brière, PhD., Professeure associée, Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à la citoyenneté (Centr’ERE), Université du Québec à Montréal
Leila Celis, PhD, Professeure, Département de Sociologie, Codirectrice du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté, Université du Québec à Montréal
Leopoldo Gutiérrez, Cineasta
Linda Kee, Calgary
Marcos Ancelovici, PhD., Titulaire de la Chaire de recherche en sociologie du conflit social, Professeur, Département de sociologie Université du Québec à Montréal
Mariela Pérez Galdames, Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche (Montreal)
Marie-Christine Doran, PhD., Professeure agrégée, École d’Études politiques, Université d’Ottawa, Chercheure IPEV International Panel on Exiting Violence
Marie France Labrecque, PhD., Professeure émérite, Département d’anthropologie, Université Laval, Québec
Marie Sainte-Arnaud, PhD., Chercheure, Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à la citoyenneté (Centr’ERE), Université du Québec à Montréal
Martha Priscylla M. J. Martins, Doctoral student in Law, Université de Montréal
Miriam Maruri, Professeure retraitée
Miriam del Pozo, Montreal
Nancy Thede, PhD., Professeure associée, Département de science politique, Université du Québec à Montréal
Nathan Lenet, Calgary
Nina Sudra, BTPix, Calgary
Nora Nagels, PhD, Professeure, Département de science politique, Université du Québec à Montréal et Chercheure de la Réseau d’études latino-américaines de Montréal (RELAM)
Normand Raymond, traductor y cantautor, miembro de los Artistes pour la Paix (Montreal)
Omer Chouinard, PhD., Professeur, Programme de la Maîtrise en études de l’environnement, Département de sociologie et criminologie, Université de Moncton
Pascale Dufour, PhD, Professeure titulaire, Département de science politique, Université de Montréal et Directrice de la revue Politique et Sociétés
Pablo Altamirano, Directeur, Alliance pour l’accueil et l’intégration des immigrants-es ALAC

Patricia Martin, PhD., Professeure agrégée, Département de géographie, Université de Montréal
Paul Carr, PhD., Professeur, Département de sciences de l’éducation, Titulaire de la Chaire UNESCO en démocratie, citoyenneté mondiale et éducation transformatoire, Université du Québec en Outaouais
Paulina Román, Montreal
Pierre Beaucage, Phd., Professeur émérite, Département d’anthropologie, Université de Montréal
Pierre Jasmin, PhD., Musicien, Professeur honoraire, Université du Québec à Montréal, vice-président des Artistes pour la Paix
Rosa Peralta, Comité pour les droits humains en Amérique latine-CDHAL
Reghan Otteson, Calgary
Richmond Godfrey, Calgary
Rio Mitchell, Liniisti, Calgary
Roy Littlechief, Calgary
Stacy DaSilva, Calgary
Tet Millare, Voices, Calgary
Thora Herrmann, PhD., Professeure agrégée, Responsable des programme de 1er cycle , Département de géographie, Université de Montréal
Tim Kenny, Mount Royal University
Valery Ross, Calgary
Vincent Romani, PhD., Professeur, Département de science politique, Université du Québec à Montréal
Ximena Cuadra Montoya, Msc., Candidata al doctorado en Ciencia política, Université du Québec à Montréal y Comité de Apoyo al Pueblo Mapuche de Montréal

Lettre version anglaise en format pdf: Letter Pdt Bachelet_Mapuche situation (1)

 

Mots-clés