AccueilNouvellesDes entreprises minières augmentent leurs profits tandis que les victimes de leur crime n’ont pas encore reçu des compensations

Des entreprises minières augmentent leurs profits tandis que les victimes de leur crime n’ont pas encore reçu des compensations

Quatre ans après le désastre de Mariana, aucun dirigeant des entreprises responsables du crime, Vale et BHP, n’a été puni. Des centaines de milliers de victimes restent sans réparation. Aucune amende n’a été payée. Dans le même temps, Vale et BHP ont réalisé, entre 2016 et 2019, environ 162 milliards de dollars. Les deux sociétés sont les plus grandes sociétés minières au monde. L’effondrement du barrage Fundão à Mariana (MG), qui a déversé 40 millions de mètres cubes de boue toxique sur 600 km du bassin du Rio Doce à l’océan Atlantique, célèbre mardi son quatrième anniversaire.

500 mille personnes affectées, mais les entreprises continuent impunies

Le Bureau du procureur fédéral estime à 500 000 le nombre de personnes affectées par le crime dans plus de 40 villes du Minas Gerais et d’Espírito Santo. Des milliers de personnes ont toujours du mal à recevoir une aide d’urgence qui correspond à un salaire minimum par mois. À Mariana, seulement 10% des personnes touchées ont reçu une indemnisation.

Cependant, depuis la rupture du barrage, Vale a accumulé des amendes non réglées pour un montant de 390 millions de rand.

En septembre, une décision juridique a libéré les responsables de Samarco, Vale et BHP des poursuites. 

La reconstruction des districtes détruits est également en retard. Au total, 900 familles attendent.

Il y a 10 jours, le Conseil de la politique environnementale de l’État du Minas Gerais a approuvé l’autorisation accordée à Vale et à BHP de reprendre les activités minières dans la région de Mariana. Après quelques travaux nécessaires, les sociétés minières devraient reprendre leurs activités à la mi-2020.

Pour lire la nouvelle au complet (en portugais seulement), cliquez ici

Source photo.