AccueilCommuniquéNote contre l’approbation de l’accord judiciaire de Mariana

Note contre l’approbation de l’accord judiciaire de Mariana

Source : OCMAL

Accord judiciaire favorable à Vale/Samarco/BHP est approuvé par la (l’in) justice brésilienne

Le 15 novembre 2015, les Brésiliens ont été victimes du plus grand délit environnemental jamais connu dans l’histoire de ce pays, avec la rupture du barrage de résidus minéraux de Vale / Samarco / BHP, marquant le début d’un désastre qui a causé des impacts incalculables sur les Mines Gerais, Espirito Santo et Bahia.

Au mois de mars de cette année, les compagnies ont élaboré, avec les gouvernements fédéraux, étatiques (ES et MG) et avec des organismes gouvernementaux (IBAMA, ICMBio, ANA, FUNAI, DNPM) un accord pour la réparation, la mitigation et la compensation des pertes découlant de la rupture. Cependant, le processus d’élaboration de l’accord n’a pas permis la participation de celles et ceux affectés, directement intéressés par la réparation des dommages, ce qui indique que les compagnies responsables et l’État voient celles et ceux affectés comme des objets et non comme des sujets de droits. Le Ministère Public (étatique et fédéral), sur les différentes illégalités contenues dans l’accord, a refusé de le ratifier.

Le Procureur de la République, Edmundo Antonio DiasNetto Junior évalue l’accord comme une sorte de consortium entre les compagnies Vale, Samarco et BHP. L’approbation de l’accord, de fait, exacerbe les conflits, ignore la nécessité d’une réparation intégrale des dommages et augmente la souffrance, résultant de la perte des moyens de subsistance, des modes de vie et de la mémoire, imposée aux pêcheurs, aux petits agriculteurs, aux populations autochtones, aux populations traditionnelles et à l’environnement. Cela s’est produit deux jours après la chute des actions de Vale et BHP, avec la nouvelles de la création de l’ACP par le MPF, avec la réparations des dommages estimée à 155 milliards de R$ (real brésiliens).

Malheureusement, sans tenir compte de toutes les illégalités identifiées par le MP et la société civile organisée, le Tribunal Fédéral de la 1ère Région, en la personne du juge en chef Maria do Carmo Cardoso, a approuvé hier, 05/05/2016 (emblématiquement, 6 mois exactement après la catastrophe), ledit accord.

Nous dénonçons que les compagnies et les gouvernements fédéraux et étatiques (MG et ES) aient utilisé un stratagème juridique pour aboutir à l’accord, puisqu’il fut approuvé dans le cas d’un appel interlocutoire, négocié en seconde instance, alors que le Tribunal compétent pour examiner la situation est la Section judiciaire à Belo Horizonte. Par conséquent, l’accord est illégal, non seulement au regard des voix de celles et ceux affectés, mais aussi en raison des irrégularités procédurales.

Nous rejetons la ratification de l’accord et exigeons qu’une solution soit construite avec la participation effective de celles et ceux affectés, ainsi que les procureurs de justice et les procureurs de la République directement impliqués par la demande dans les territoires. Nous n’acceptons pas la perpétuation de la violence menée par un accord de façade qui légitime les pratiques criminelles et exonère le gouvernement. Les compagnies responsables du crime ne peuvent pas décider seule de la réparation des dommages diffus et collectifs, ni de la compensation des familles, la participation directe des victimes étant essentielle. Le cas est déterminant pour la reconstruction de leur vie et de l’environnement.

Brésil, le 6 mai 2016

Liste des souscripteurs à la déclaration

Ação Franciscana de Ecologia e Solidariedade – AFES


Articulação Internacional dos Atingidos pela Vale


AMAR – Associação de Defesa do meio Ambiente de Araucária


APROMAC- Associação de Proteção ao Meio Ambiente de Cianorte


Associação Bem Te Vi Diversidade


Associação Alternativa Terrazul


Associação Brasileira de Antropologia – ABA


Associação Ambiental Voz da Natureza (ES)  


Associação dos Geógrafos Brasileiros


Assembleia Nacional dos Estudantes Livres – ANEL


Brigadas Populares 


Centro de Direitos Humanos e  Empresas da UFJF


Cimi- Conselho Indigenista Missionário

Centro de Referência Estadual em Saúde do Trabalhador – PA


Centro Comunitário da Vila do Conde – PA


Centro de Trabalho Indigenista


Coletivo Um Minuto de Sirene


Coletivo Margarida Alves


Comissão Pró Indio de São Paulo


Comitê Nacional em Defesa dos Território frente à Mineração


Coordenadoria Ecumênica de Serviço (CESE)


CSP Conlutas – Central Sindical e Popular


CUT Minas


Debate em Ação


ESPAÇO DE FORMAÇÃO ASSESSORIA E DOCUMENTAÇÃO


Fase


Fundar, Centro de Análisis e Investigación (México)


Fundação Luterana de Diaconia – FLD


FBOMS


Greenpeace Brasil


Gesta – UFMG


Grupo de pesquisa sobre território, trabalho e mercado globalizado –

GETTAM/NAEA/UFPA


Homa


IBASE


IBEIDS


INESC


IEB


Igreja Cristã de Vila Valqueire


Instituto Políticas Alternativas para o Cone Sul (Pacs)


Instituto Socioambiental – ISA


International Rivers – Brasil 


Instituto de Observação da Terra – INOT


Justiça Global


KOINONIA

Presença Ecumênica e Serviço


Laboratório de Pesquisas em Arqueologia, Patrimônio e Processos Museológicos

Comunitários


Laboratório de pesquisas e práticas sociais na amazônia – LABPSAM/CSA/UFPA


Matilha Cultural


Metabase Inconfidentes


Movimento dos Atingidos por Barragens (MAB)


Movimento dos Trabalhadores sem Terra (MST)


Movimento pela Soberania Popular na Mineração (MAM)


Movimento Águas e Serras de Casa Branca – Brumadinho – MG


Movimento pelas Serras e Águas de Minas (MovSAM)


Movimento pela Preservação da Serra do Gandarela


Malungo


MAB – PA


Movimento Xingu Vivo para Sempre 


Observatório dos Conflitos no Campo (OCCA)/ UFES


PAD – Articulação e Diálogo Internacional


Política, Economia, Mineração, Ambiente e Sociedade (PoEMAS)


Red Latinoamericana sobre Industrias Extractivas (RLIE)


RCA – Rede de Cooperação Amazônica


Radio Brota


Rede Justiça nos trilhos


REAJA- Rede de Articulação dos Atingidos do Projeto Minas-Rio


Serviço SVD de Júpic 


Sindicato dos Trabalhadores(as) Rurais de Xapuri 


Sindicato – UTE MG


Sinfrajupe – Serviço Interfranciscano de Justiça, Paz e Ecologia


Sindicato dos Metalúrgicos de São José dos Campos e Região


SOS Serra da Piedade


Toxisphera Associação de Saúde Ambiental 


UNICON – Unidos por Conceição


Vivat Internacional