Énergie pour qui et pour quoi?

AccueilÉnergie pour qui et pour quoi?
Mars 18, 20197:00 pm
Mars 18, 20199:00 pm

Dans les communautés autochtones et paysannes, les femmes sont particulièrement affectées par le modèle énergétique hégémonique. Plusieurs mouvements sociaux en Amérique latine et au Québec s’intéressent et se mobilisent face aux enjeux énergétiques et proposent des alternatives pour une justice énergétique qui est porteuse d’une volonté d’élaborer un modèle énergétique populaire, inclusif, juste et respectueux des droits humains et de la nature, tout en permettant le contrôle des sources d’énergie d’une manière décentralisée et démocratique. L’autodétermination et le bien commun sont au coeur de ce concept.

Ce cours vise à échanger des réflexions, des analyses et des expériences de lutte des communautés autochtones, paysannes et locales affecté-e-s directement dans leur territoire par des mégaprojets énergétiques et extractifs, ainsi que d’organisations sociales qui les accompagnent dans leurs revendications. À partir des perspectives féministes et anticoloniales, cette série d’ateliers a été construite collectivement par la participation des mouvements environnementaux et pour la défense du territoire d’Amérique latine et du Québec à partir de leurs intérêts, visions et postures autour de la justice énergétique. Les cinq ateliers participatifs permettront d’explorer divers thèmes présentés par des alliées d’Amérique latine et du Québec pour mieux comprendre la justice énergétique. Cette initiative vise également à contribuer à renforcer des liens de solidarité entre les mouvements sociaux de l’Amérique latine et du Québec afin d’avancer vers un modèle basé sur les principes de la justice et de la souveraineté énergétique.

1er atelier – Énergie pour qui et pour quoi? Énergie comme marchandise ou bien commun? (lundi 18 mars)
Quels sont les problèmes liés au modèle énergétique en vigueur? À qui sert-il, qui le contrôle-t-il? Pourquoi avons-nous besoin d’énergie, au niveau individuel et collectif? Ce cours vise à réaliser une analyse critique du modèle énergétique à partir des implications sociales et environnementales des systèmes de production, distribution, de vente et de consommation d’énergie. Des parallèles seront réalisés entre le Québec et l’Amérique latine, à partir des expériences de lutte pour la défense des biens communs.

5e atelier – Convergences entre les luttes autochtones et environnementaux. Quelles actions pour une justice énergétique? (lundi 13 mai)
La justice énergétique implique un changement majeur de modèle politico-économique, ce à quoi plusieurs mouvements sociaux se dédient à travers la résistance aux mégaprojets énergétiques. À travers les processus organisationnels, d’autogestion, de pratiques communautaires et d’alliances stratégiques dans la défense des territoires, comment se construisent des propositions d’autonomie communautaire et territoriale? Comment reconstruire après la dévastation et la dépossession territoriales suite à l’implantation de projets énergétiques? Ce cours sera orienté sur les stratégies collectives de convergence pour renforcer les luttes et les alliances entre les communautés affectées par les mégaprojets extractifs et énergétiques.

Événement Facebook:

https://www.facebook.com/events/2019986761447467/